BIENTÔT UNE MAISON DE NAISSANCE À LA POINTE?

Pointe-Saint-Charles, le 11 février 2014 – Le collectif Naître à La Pointe invite toute la population
du Sud-Ouest et de la métropole à une projection du film « L’Arbre et le nid » de Valérie Pouyanne le mardi 18 février à 18h30 au Café Bloom (1940 rue Centre, métro Charlevoix).

Le film sera suivi d’une discussion sur le développement des maisons de naissance au Québec, avec Claudia Faille, présidente du Regroupement les sages-femmes du Québec, Lorraine Fontaine, coordonnatrice au Regroupement Naissance-Renaissance et Danielle Laurendeau, membre administratrice de Naître à La Pointe et usagère des services de sages-femmes.

Naître à La Pointe est un groupe de citoyenNEs de Pointe-Saint-Charles et du Sud-Ouest qui travaille depuis plus de trois ans à l’implantation d’une maison de naissance dans son quartier. La Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles, qui accompagne le collectif, a déposé au mois de novembre dernier une demande auprès de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal pour l’embauche d’une chargée de projet pour l’implantation d’une maison de naissance dans le quartier.

Rappelons que le Sud-Ouest ne comporte aucun lieu de naissance (outre le domicile). Il y a deux maisons de naissance et un service de sages-femmes à Montréal, qui ne parviennent pas à suffire à la demande. Chaque année, environ mille Montréalaises restent sur leurs listes d’attente sans jamais avoir accès à leurs services. Les sages-femmes sont par ailleurs les seules professionnelles de la santé habilitées à accompagner les accouchements à l’extérieur des hôpitaux. La pratique sage-femme, légale depuis 1999, a fait ses preuves : réduction des risques de césarienne, réduction des coûts pour le système de santé, très haut taux de satisfaction de la clientèle, etc.

Dans « L’Arbre et le nid », des gynécologues et omnipraticiens nous expliquent les mécanismes hormonaux en action pendant la naissance. S’appuyant sur des études scientifiques qui démontrent l’importance de respecter les processus naturels pour préserver la santé de la mère et du bébé, le film remet en question certaines pratiques courantes en milieu hospitalier et cherche à redonner confiance aux femmes en leur capacité naturelle de mettre un enfant au monde. En nous plongeant dans l’intimité des familles qui vont vivre un accouchement à domicile ou en maison de naissance, il amène une vision différente de la naissance, loin de l’hystérie, imprégnée de douceur, de poésie et d’émotion.

L’Arbre et le nid
Mardi 18 février à 18h30
Café Bloom, 1940 rue Centre
Metro Charlevoix
Gratuit (dons à discrétion)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *