Des condos aussi chers que des châteaux

L’embourgeoisement est un phénomène qui frappe toutes les grandes villes du monde. Afin de donner une idée de l’ampleur de la folie spéculative à New York, un site internet compare les prix de condos de la Grosse Pomme avec ceux de châteaux européens. Édifiant, sans mauvais jeu de mots… (en anglais)

Par Pascal Lebrun,
Pour l’Agence de presse libre de Pointe-Saint-Charles

Banque de terrains: 125 personnes manifestent


Le 1er avril 2014, les élu-e-s du conseil d’arrondissement du Sud-Ouest ont adopté à l’unanimité une résolution favorable au logement social et plus particulièrement en rapport avec les nouvelles revendications pour l’acquisition d’une banque de terrains pour réaliser des logements sociaux.

Cette très longue résolution, incluant onze « considérants », ramasse (suite…)

ANNULER VOTRE VOTE le 7 avril prochain!

(english below)

PARTI NUL CONFIRMÉ DANS ST-HENRI STE-ANNE! Maintenant, informons nos voisines, nos voisins qu’ils et elles peuventse prévaloir de l’option nulle pour annuler leur vote. Et que cette annulation sera comptabilisée. SI VOUS PENSEZ QUE LE SYSTÈME POLITIQUE EST NUL, COCHEZ À CÔTÉ DU CRI! C’est la photo officielle de la candidate…

PARTI NUL CONFIRMED IN ST. HENRI STE. ANNE!  Now lets inform our neighbours that they can annul their vote. And that the annuled votes will be counted. IF YOU THINK THE POLITICAL SYSTEM SUCKS, CHECK BESIDE THE SCREAM! This is the official photo of the candidate…

logo

Assemblée publique sur l’embourgeoisement

25 mars 18h30 – 2365 Grand Trunk

 

  • Qu’est-ce que c’est, la gentrification?
  • Est-ce la même chose que l’embourgeoisement?
  • Pourquoi mon quartier change-t-il si vite?
  • Pourquoi les maisons et les appartements luxueux se multiplient? Qui les achète?
  • Pourquoi mon loyer augmente tout le temps?
  • Qu’est-ce que je peux faire?

Venez discuter avec nous sur ce thème! On expliquera ce que c’est que la gentrification. (suite…)

Les compteurs intelligents: un projet potentiellement dangereux pour la santé

La bonne cote générale d’Hydro-Québec auprès du public lui sert de paravent dans le projet douteux de nous imposer des compteurs intelligents. Le processus démocratique et la transparence ne sont pas au rendez-vous à Hydro-Québec. Est-ce un hasard dans notre société ? Nous ne le croyons pas et de plus en plus de citoyens-nes semblent être du même avis puisqu’ils-elles se sont mis à contester ce projet nébuleux d’Hydro-Québec. (suite…)

Turcot: début des travaux

Bruno Bisson nous apprenait hier dans La Presse l’ouverture de deux nouveaux chantiers par le Ministère des Transports du Québec (MTQ) dans le cadre de la réfection de l’échangeur Turcot. La fermeture d’une bretelle d’accès à l’autoroute Ville-Marie, de même que de deux voies sur la rue Saint-Jacques fait prévoir une circulation très lourde dans le secteur.

Turcot - La Presse
Source: La Presse
(suite…)

Un autre déraillement dans Saint-Henri

Depuis quelques années, les déraillements se succèdent sur les voies du CN dans les quartiers du Sud-Ouest. Cette fois, c’est dans Saint-Henri qu’une défaillance a causé l’accident, dans la nuit du 22 au 23 février. Le train en cause n’aurait pas respecté un signal d’arrêt, provoquant un accrochage avec un autre train. Le déraillement a provoqué la fuite de 3500 litres de diesel. Heureusement, celui-ci ne transportait que des céréales…

Saint-Henri 2014
Source: Journal Métro
(suite…)

La lutte pour un tarif social en transport ne va nulle part

Ça a commencé en octobre 2012 où une vingtaine de groupes communautaire se sont réunis à Pointe-Saint-Charles pour parler transport en commun. Par la suite, une quinzaine d’organisations communautaires, dont quatre regroupements rejoignant sans doute une centaine de groupes, a fondé le Mouvement collectif pour un transport public abordable. Depuis la rencontre du 16 mai 2013, la revendication d’une tarification sociale semble s’être imposée comme moteur de la lutte, poursuivant ainsi « la tradition » communautaire d’une demande de tarification sociale pour les ménages sous le seuil de la pauvreté. (suite…)

Choeur libertaire de Pointe-Saint-Charles :: répertoire

En 2014, le Choeur libertaire de Pointe-Saint-Charles a procédé à l’enregistrement des 14 chansons de leur répertoire. Hélène-Élise Blais, notre animatrice de chorale, interprète les chansons au piano. Ce CD de musique instrumentale nous permettra de nous pratiquer afin d’améliorer notre prestation. Il nous rendra aussi plus autonomes; lors de manifs ou d’évènements militants, nous pourrons tout simplement jouer le CD et chanter avec (sans avoir à trimbaler un clavier!).

Ci-dessous le texte de la pochette du CD audio, ainsi que les paroles des chansons enregistrées.

POCHETTE:

pochette_image

Anna Kruzynski à la technique; Merci à Céline Bianci pour le prêt d’équipement.

(suite…)

BIENTÔT UNE MAISON DE NAISSANCE À LA POINTE?

Pointe-Saint-Charles, le 11 février 2014 – Le collectif Naître à La Pointe invite toute la population
du Sud-Ouest et de la métropole à une projection du film « L’Arbre et le nid » de Valérie Pouyanne le mardi 18 février à 18h30 au Café Bloom (1940 rue Centre, métro Charlevoix).

Le film sera suivi d’une discussion sur le développement des maisons de naissance au Québec, avec Claudia Faille, présidente du Regroupement les sages-femmes du Québec, (suite…)

À New York comme à Montréal

Notre camarade Anna écrivait au mois de décembre dernier un texte sur les vicissitudes de la vie de cycliste à Montréal, constamment sacrifiée à l’hégémonie automobile. La même chose se produit exactement à New York, où un cycliste, ayant reçu une contravention pour ne pas être demeuré dans la voie réservée aux vélos, à produit ce petit vidéo…

Par Pascal Lebrun

Bâtiment 7: le détail des projets thématiques, en vidéo

Les projets qui habiteront le Bâtiment no. 7 commencent à se préciser. Il y a quelques temps, des rencontres thématiques visant à préciser les projets ont été tenues. En voici des aperçus, en mode audiovisuel.

Réalisation : Médi@s libres

Source: Ateliers 7 à Nous

[compte-rendu de lecture] Bâtiment 7

Un compte-rendu de lecture de notre livre sur la lutte populaire pour le Bâtiment 7, par Nicolas Phébus.

Nicolas est un militant de longue date de Québec, actif dans le mouvement populaire et anarchiste, initiateur d’innombrables activités militantes et protestataires. Il a lu notre livre et publie un compte-rendu sur son blog:

(source)

« Ecosociété vient de sortir un titre intriguant dans sa collection Résilience : Bâtiment 7. Il s’agit du récit d’une lutte urbaine victorieuse dans le quartier de Pointe-Saint-Charles, à Montréal, tel que vécue par le collectif La Pointe Libertaire. (suite…)

Démolition: du chaos tranquille de cette société

En ce mercredi 11 décembre 2013, lorsque la vingtaine de militant-e-s de Pointe-Saint-Charles ont installé deux bannières au coin de Bridge et Wellington ils et elles ont dû négocier avec la police arrivée sur les lieux bien avant les manifestant-e-s. En effet les policiers bloquaient le déploiement d’une bannière sur l’édifice abandonné, jusqu’à ce qu’un officier lève l’interdiction afin d’éviter sans doute que les esprits ne s’échauffent, geste qu’on ne voit pas souvent.

L’action visait à protester contre le mépris du quartier Pointe-Saint-Charles affiché par les banderoles (illégales selon le règlement municipal) d’un promoteur immobilier, le Nordelec. (suite…)

Terrains du CN à Pointe-Saint-Charles: un jugement favorable à L’AMT

( Republié de la Grosse Presse )

nouveau-centre-entretien-trains-amtBRUNO BISSON

Publié le 04 janvier 2014 à 04h30

L’Agence métropolitaine de transport (AMT) n’aura pas à débourser un sou de plus pour les terrains et bâtiments des anciens ateliers ferroviaires du CN, dans le sud-ouest de Montréal, où sera construit un nouveau centre d’entretien des trains de banlieue de 270 millions de dollars. Elle pourrait même se faire rembourser une partie des sommes déjà versées. (suite…)

Anarchisme, autogestion et pollinisation des idées

Une entrevue avec Anna Kruzynski

Parue dans le Journal des Alternatives, le 1 janvier 2014

Jacinthe Leblanc, 1er janvier 2014

À l’instar de plusieurs, Anna Kruzynski a commencé à militer le mouvement étudiant. Rapidement, elle s’est butée à la difficulté de changer les choses de l’intérieur. C’est toutefois les formes organisationnelles non hiérarchiques et la série d’actions directes qui ont marqué la fin des années 1990 comme le Plan G, l’Opération SalAMI, l’occupation du Conseil du patronat du Québec et l’occupation du bureau du recteur à McGill, qui sont venues confirmer beaucoup de sentiments et de valeurs chez la militante. « C’est à partir de ce moment-là que je suis devenue à la fois anticapitaliste et féministe », explique-t-elle.

Celle qui a également été du collectif féministe radical Némésis a été influencée dans son militantisme par plusieurs personnes, dont Isabelle Matte, organisatrice communautaire à la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles qui lui a partagé connaissances, habiletés, optimisme et espoir. Les femmes du collectif Courtepointe ont également ponctué son parcours par leur soif de justice sociale et leur persévérance dans le temps. Puis, il y a Marcel Sévigny, militant anarchiste, avec qui elle a fondé la Pointe libertaire en 2005 et qui lui a permis de faire le pont entre ses idées radicales et l’organisation révolutionnaire sur un territoire donné.

Le Journal des Alternatives s’est entretenu avec Anna Kruzynski, militante depuis près de 20 ans et professeure agrégée à l’École des affaires publiques et communautaires à l’Université Concordia.

Pour lire le reste de l’entrevue, cliquez ici:  http://journal.alternatives.ca/spip.php?article7646

En attendant la perturbation

Une petite action symbolique (en attendant les grandes perturbatrices) s’est déroulée coin Bridge et Wellington à l’entrée du pont Victoria lorsqu’une vingtaine de manifestant-e-s ont posé 2 banderoles sous les immenses bannières du Nordelec. Ces banderoles visent à remettre les pendules à l’heure c’est-à-dire à contrer le discours méprisant du Nordelec (de la compagnie Elad Canada) pour la réalité de notre quartier. Pointe-Saint-Charles n’est pas SOHO mais un quartier populaire de Montréal.

Arrivé vers 15h15, le petit groupe s’est élancé pour poser la première bannière et une policière (ils lisent nos courriels évidemment) s’est interposée en disant qu’il était interdit d’installer une banderole sur un édifice privé de par le règlement municipal et qu’elle faisait appliquer le règlement. Pourtant depuis 2 mois les bannières du Nordelec sont dans l’illégalité la plus totale (hors du lieu du projet et hors normes municipales). Mais quand on a du fric… (suite…)

Une écolo prise en otage à Pointe-Saint-Charles : y’en a marre des embouteillages!

J’ai choisie, en 2001, de venir m’installer à Pointe-Saint-Charles. J’étais attiré par l’ambiance « village urbain » qui y règne, effet direct de sa longue histoire de luttes populaires, mais aussi de son aspect géographique. Entouré de barrières – autoroutes, fleuve, canal, chemin de fers – la Pointe est un quartier enclavé, physiquement séparé de la métropole dont le Centre-Ville est, en réalité, son voisin immédiat. A la Pointe, les voisines, les voisins se parlent dans la rue, potinent, s’occupent du bon voisinage. Ma fille de 5 ans navigue aisément son quartier, comme en région, quoi.

Ceci étant dit, je me suis rapidement butée aux désavantages d’habiter un endroit qui a seulement cinq points d’accès.  Ma maison se situe à mi-chemin entre le pont Victoria et le pont Champlain; matin et soir, c’est l’embouteillage sur les grandes artères. Les banlieusards pressés, et souvent enragés, prennent d’assaut nos rues, nos entrées, nos sorties, tous les jours de semaine aux heures de pointe. Heureusement que j’ai fait le choix de me déplacer en vélo à l’année longue! En 2001, j’arrivais encore à profiter de mes randonnées quotidiennes en me faufilant sans avoir à faire trop de manœuvres dangereuses. (suite…)

Belle mob du collectif Au pied du mur

L’appel à la solidarité du collectif Au pied du mur a été entendu ce vendredi 6 décembre. Près d’une centaine de personnes ont expressément fait le détour pour joindre le rassemblement anti-raciste dont le but était double: restaurer le dessin volontairement endommagé par un acte raciste et exprimer, individuellement et collectivement, le refus du racisme.

Rappelons que dans la nuit de lundi à mardi 3 décembre, le visage de la femme noire a été méticuleusement recouvert de peinture blanche (rien d’autre sur la murale n’a été abimé). En point de presse impromptu, des membres du collectif Au pied du mur ont (suite…)

Rassemblement anti-raciste vendredi 16h face à la murale

Le collectif au pied du mur qui a réalisé la murale sur la rue Knox appelle a un rassemblement pour dénoncer le geste à connotation raciste qui a fait sur la murale

Vers 16H30 le début de la restauration de la murale commencera.

Par ailleurs, le Collectif remercie le geste de solidarité de ceux et celles qui ont posé une bannière dénonçant une forme de fascisme. Sur cette bannière il est dit que la lutte contre le fascisme est un devoir social et pas de quartier pour le fascisme.