Controverse autour du 2155-2175 St-Patrick

Le Mardi 12 janvier 2016, les élu-e-s de l’arrondissement du Sud-Ouest ont rejeté un projet immobilier
décrit par le journal Le Devoir comme ceci « démolition d’un bâtiment existant et construction d’un immeuble de six étant comportant 185 condos, 77 logements sociaux, ainsi que des espaces à vocation communautaires et des bureaux ». Au-delà, de ce dossier particulier où sont en jeu la réalisation de logements sociaux dont ont grandement besoin les ménages du quartier, c’est toute l’ambiguïté qui persiste dans le milieu militant local sur l’absence d’une vision cohérente et d’une stratégie efficace pour lutter contre l’embourgeoisement dans le contexte actuel.

Un NON bureaucratico-politique

Cette décision des élu-e-s de Projet Montréal, majoritaires au conseil, contesté par le maire Dorais, est basé sur un principe tout à fait louable. Il faut arrêter le développement à la pièce autour du canal de Lachine et se donner une vision cohérente. Ce principe est sans doute partagé par tous les (suite…)

Yvon Lamarre : douteuse apologie du personnage

Lorsqu’une personnalité connue décède, on assiste à l’apologie du personnage oubliant volontairement ses travers, même les plus graves. Faire l’apologie d’Yvon Lamarre de son vivant, figure connue du Sud-Ouest, réjouira sans doute ses admirateurs, mais laissera un goût amer à d’autres.

Ce qui nous intéresse ici n’est pas son bénévolat ni ses années de services dans de belles entreprises capitalistes. Ça, on s’en fout un peu et même pour plusieurs, complètement. Ce qui nous interpelle par le communiqué des élu-e-s du 3 novembre dernier, ce sont les 20 années de ce politicien conservateur et néo-libéral qui a sévi sur la place publique.

On voit ici Yvon Lamarre
(suite…)

GRÈVE DU COMMUNAUTAIRE: Y aura-t-il une suite au moment historique ?

Moment historique comme l’affirmait François Saillant du FRAPRU à la tribune précédant le parcours de la manifestation. En effet, plus de 1350 groupes communautaires de services et de défense des droits à travers le Québec ont fermé leurs portes durant 2 jours. Cette première grève de l’histoire est-elle un aperçu de ce que pourrait être une grève sociale contre l’austérité? À Montréal, les quelque 350 groupes en grève ont mobilisé environ 7000 personnes à la marche. (suite…)

Le grand dérangement, ça suffit!

On le voit si peu. On ne s’en rend presque pas compte. Pourtant des dizaines sinon des centaines de ménages qui ne parviennent plus à trouver des logements abordables partent petit à petit du quartier, presque sans faire de bruit. Si on les rassemblait d’un seul coup de tous les quartiers populaires de Montréal sur deux ou trois ans, cela équivaudrait à un exode massif, une image telle que le « grand dérangement Acadien » de 1755, cette grande déportation coloniale de l’époque. (suite…)

Écoles : Piquets de grève à Pointe-Saint-Charles

par Anna Kruzynski

Piquet à l'École Charles-Lemoyne

Piquet à l’École Charles-Lemoyne

Enseignant.es, soutenu.es par des parents solidaires, ont tenu aujourd’hui des piquets devant les Écoles Charles Lemoyne et Jeanne Leber à Pointe-Saint-Charles. Il s’agit de la première journée de grève de cet automne qui risque d’être chaud.

Piquet à l'École Jeanne Leber

Piquet à l’École Jeanne Leber

34,000 enseignant.es sont en grève aujourd’hui: « La FAE n’a d’autre choix que d’utiliser ce moyen pour assurer à ses membres de meilleures conditions de travail, protéger les conditions d’apprentissage des élèves et défendre l’école publique » (Communiqué FAE, 8 septembre 2015). Un grand rassemblement suivi d’une manifestation sont prévus pour cet après-midi. Plus de 17,000 étudiant.es des CEGEPS et universités en grève viendront grossir les rangs.

Les parents impliqués au Regroupement Je protège mon école publique organisent des chaînes humaines autour des écoles tous les 1 du mois 30 minutes avant de début des classes: « Le 1ier septembre dernier, nous étions plus de plus de 21 000 personnes dans plus de 270 écoles primaires et secondaires de 16 des 17 régions du Québec » (http://jpmep.com/). A Charles-Lemoyne près de 175 personnes s’étaient mobilisé.

Continuons le combat.

CSA: l’alternative qui vient… la lutte se poursuit

Lutte, frustration et résilience ont été depuis 3 ans la combinaison qui a confronté les militantes et militants du Centre social autogéré de Pointe-Saint-Charles (CSA).

On voit ici le B7 photographié dernièrement avec les nouveaux remblais.

En effet, pour faire une histoire courte, mais qui en vaudrait sans doute une longue, rappelons que le mouvement de lutte populaire enclenché en 2009 en vue de l’accaparement du bâtiment 7 des (suite…)

La politique

Mercredi le 2 septembre 2015Peoples_Administration_Direct_Democracy_Self_Rule

Le Ministre de l’éducation n’a pas du tout la même conception du politique que moi en tout cas. Il dit qu’on instrumentalise les enfants à des fins politiques, qu’on ne devrait pas mêler les enfants à la politique. M. Blais, regardez autour de vous. Ne constatez-vous pas, avec moi et des analyses un peu partout dans les pays capitalistes avancés, qu’il y a présentement une crise de *votre* système politique?

N’entendez-vous pas les voix des jeunes et moins jeunes impliqué.es dans les révoltes qui secouent nos quotidiens depuis 2008? ‘Democracia Real Ya! ‘Que Se Yayan Todos! ‘Kefaya!’ ‘Nous sommes le 99%!’. Notre démocratie, notre politique n’est pas la vôtre. Nous sommes tanné.es des politiciens experts qui se pavanent (oui, avec des enfants sur le bras) prétendant prendre les bonnes décisions en notre nom.

Notre démocratie c’est celle du peuple qui se prend en main, qui délibère, qui prend des décisions sur les aspects qui touchent nos vies. Le processus d’auto-détermination est un processus politique. C’est un processus qui fait partie de notre quotidien, en tout cas. Notre fille de 6 ans y participe déjà. Quand on a un problème dans la maisonnée ou un enjeu a réglé, on se fait un conseil de famille. Chacun.e a la chance de s’exprimer librement, dans le respect de l’autre. On discute jusqu’à temps qu’on arrive à un consensus. Les décisions sont par la suite appliquées par tous les membres de la famille. Et ça marche. Notre fille fait preuve d’autonomie, d’esprit critique et de responsabilité. Bientôt elle pourra participer au conseil des élèves de son école. C’est ça la politique.

La politique c’est aussi apprendre dès un jeune âge que notre société est traversée par des rapports de pouvoir et que c’est notamment par la construction d’un rapport de force qu’on fait de petits pas vers la justice sociale. Vendredi, 5 enfants de l’école de ma fille se sont fait expulsés parce qu’ils et elles habitent dans le quartier voisin (à 5 minute de chez nous en vélo). Elle ne comprenait pas pourquoi. On lui a expliqué : « Les chefs font des coupes un peu partout dans les écoles. Et à cause de ça, ils ont décidé de fermer une classe ». Pas difficile à comprendre. En fait, oui. Mais c’est ça l’injustice. Elle a vu sa mère gauler avec d’autres parents pendant 48 heures pour organiser une manifestation pour contester cette décision injuste. Elle s’est levée plus tôt mardi matin pour aller à manif, carré rouge sur la poitrine. Et, tsé quoi? On a gagné! Les chefs ont fait volte-face. Les cinq enfants sont revenus en classe. Deux sont dans la classe de ma fille. Ce matin on en parlait au déjeuner. Émue, j’avais des larmes aux yeux : « Maman, pourquoi tu pleures? ». « Parce que tes ami.es sont revenus. Parce qu’on a gagné une lutte. Parce que je me sens maintenant plus proche des parents avec qui j’ai travaillé ». C’est aussi ça la politique.

Et je suis fière que ma fille en soit partie prenante.

Anna Kruzynski

Pétrole et catastrophe à la Pointe

Nous avons appris dernièrement qu’un nouveau projet d’exportation de pétrole des sables bitumineux de l’Alberta traversera le Québec pour alimenter un futur port à Belledune au Nouveau-Brunswick.

Les 2 convois par jour de 110 wagons chacun chargés de pétrole traverseront le Québec et le centre de nombreuses villes, dont le cœur du quartier Pointe-Saint-Charles à Montréal.
(Ci-contre, une image de l’incendie à Lac-Mégantic)

Évidemment, comme le rapportent les médias, de très nombreuses municipalités s’inquiètent très sérieusement de la situation. Cette nouvelle inquiétude n’est pas étrangère au souvenir de la catastrophe de Lac-Mégantic (6 000 h) où un convoi de 80 wagons de pétrole a déraillé et explosé faisant 47 morts le 6 juillet 2013. (suite…)

L’embourgeoisement et ses effets

Le journal local la Voix Pop écrit que des commerces ont été vandalisés par une dizaine d’individus cagoulés, une reprise semble-t-il, de ce qui s’était passé en décembre dernier. La Voix Pop s’avance plus loin: « Certaines des attaques, dont ont été victimes des commerçants ont été revendiqués par des groupes dénonçant l’embourgeoisement de St-Henri » un quartier voisin de Pointe-Saint-Charles. À l’évidence il s’agit d’une grossière tentative d’aiguiller les soupçons sur des groupes locaux revendiquant du logement social et qui exigent la fin de l’embourgeoisement.

Pour sa part le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais affirme « Que le message soit politique ou non on ne peut pas utiliser la violence pour faire valoir son point de vue ». En disant cela, le maire sait (suite…)

Victoire contre le Casino il y a 10 ans; la droite en bave encore.

Je reviens avec le même sujet périodiquement, mais je ne me tanne jamais de voir que notre victoire il y a bientôt dix ans contre le déménagement du Casino de Montréal dans notre quartier écœure toujours les grands bonzes du capitalisme et ses mercenaires de plumes; c’est encore pris dans le fond de leur gorge et ça ne passe pas. On devrait gagner nos luttes plus souvent…

Cette fois, c’est Chrisitan Dufour qui y va de son fiel dans le Journal de Montréal. On lui souhaite encore bien des indigestions. Pour être honnête, par contre, il faut dire qu’un de ses collègues, Claude Villeneuve, lui a pas si pire répondu par la suite.

C’est à chaque fois un plaisir.

Par Pascal Lebrun
Pour l’Agence de presse libre de Pointe-Saint-Charles

Les profs de Charles Lemoyne dans la rue

La situation chez les enseignant-e-s se dégrade sans doute beaucoup. En effet, dans un geste exceptionnel, des profs de l’école élémentaire Charles Lemoyne ont manifesté aujourd’hui contre l’austérité sur le parvis de l’église St-Charles au cœur de la Pointe.

On n’avait pas vu depuis des lunes des enseignant-e-s sortir de leur école et venir sur la rue. (suite…)

Une manif illégale « presqu’encouragée » par la police

Pegida (Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident) débarque au Québec. Sur motion de Québec solidaire, l’Assemblée nationale a affirmé unanimement son inquiétude et offert son soutien aux autorités montréalaises alors que Pegida Québec appelait à une manifestation à Montréal pour le 28 mars dans le « petit Maghreb ». Voilà pour la galerie. Mais autrement, les directives musclées donnés aux divers corps de police pour contrer les manifestations contre l’austérité se multiplient et la police ne fait pas dans la dentelle.

Et oui, Pediga Québec a donné son itinéraire à la police, ce qui en fait une manifestation légale selon le fameux règlement P-6. (suite…)

Gain militant contre le P-6

En février dernier, le juge Richmond de la cour municipale de Montréal a relaxé 3 accusés sous le règlement P-6, article 2.1 (itinéraire non dévoilé à la police).

Le juge en a profité, geste d’une rareté absolue, pour dénoncer vertement les dirigeants policiers qui ont permis à des policiers de signer des contraventions sans avoir été témoins des événements, faute grave en principe dans un État de droit, mais qui ne sera sans doute pas sanctionné. (On voit ici le maire Coderre) (suite…)

Déconstruire le message d’un produit qui cible notre enfant

Décider si un produit ou programme est cohérent avec nos valeurs[1]

clawdeen-wolf640Ca nous arrive à toutes et à tous. Notre enfant reçoit un cadeau qui ne reflète pas nos valeurs, est exposé à une émission ou à un film qu’on n’aime pas ou encore qu’après avoir choisi un produit pour notre enfant on a des regrets. C’est bien de se questionner sur le sens et les messages véhiculés par les médias et produits avec lesquels nous interagissons! Cette prise de conscience, à savoir qu’il s’agit de « plus qu’une simple poupée » et que des messages sont émis qui ne sont pas cohérents avec nos valeurs, est la première étape de l’émergence d’une consommatrice médiatique critique (critical media consumer).

(suite…)

A toutes les personnes qui habitent ou travaillent à la Pointe!

Les Sans-taverne
bar | brasserie artisanale
vous invitent à remplir ce court sondage
et à le diffuser massivement
auprès de toutes personnes de Pointe-Saint-Charles.
sanstavernes
Faisons ensemble des Sans-taverne
LE bar dont nous avons tant besoin.
Pointe-Saint-Charles fut longtemps le quartier aux cent tavernes…
A travers une histoire de profondes transformations et tant de luttes partagées
la coop des Sans-taverne est née, destinée à rameuter une communauté autrement restée tissée serrée.

http://www.sans-taverne.coop/

Fête pour célébrer la lutte de 12 ans de Kader Belouani

kader

(English below)

Vous êtes invité-e-s …

FÊTE, MUSIQUE, ART POUR CÉLÉBRER LA SOLIDARITÉ ET LA LUTTE DE 12 ANS DE KADER BELAOUNI

https://www.facebook.com/events/377363445778949/

samedi le 21 mars 2015 à 18h
Carrefour d’éducation populaire de
Pointe-Saint-Charles – 2356, rue Centre (métro Charlevoix)

Le 5 février 2015, Abdelkader Belaouni a obtenu sa citoyenneté canadienne après 12 ans de lutte, dont presque quatre en sanctuaire dans une église à Montréal.

(suite…)

Bloquons le Canada (Shutdown Canada)

Vendredi le 11 février, un petit groupe de militantes et de militants de la Pointe ont installé une banderole sur le viaduc Hibernia (passage achalandé au centre du quartier) pour appuyer une action pour obtenir une enquête sur l’assassinat de près de 2000 femmes, action qui s’est tenue dans une vingtaine de villes à travers le Canada. La banderole de la Pointe élargit l’idée de blocage autour de la lutte déjà commencée visant à bloquer la construction du pipeline trans-canada vers l’Atlantique. Aujourd’hui, le 17, la banderole est toujours en place. (suite…)

La Pointe marche contre l’austérité

Bonjour le quartier,

Action-Gardien (voir ici) invite les résidents, les groupes et les travailleurs du quartier à sortir dans la rue.
Dans le cadre de la semaine d’actions appelée par la Coalition Main-Rouge, une marche de quartier contre l’austérité se tiendra à Pointe-Saint-Charles le 25 février en début de soirée.

Le rendez-vous est donné à 17h au Carrefour d’éducation populaire d’où nous partirons pour une courte marche festive au flambeau dans les rues du quartier. (suite…)

Transport en commun : ça dort au gaz partout !

Augmentations régulières et annuelles des tarifs, dégradation de la vie urbaine et communautaire dans les quartiers, les dizaines de piétons et cyclistes tués et les milliers d’autres blessés par l’auto tous les ans. .

Qui n’a pas noté l’omniprésence grandissante de l’auto dans nos rues?Additionné à tous les autres aspects négatifs engendrés par l’auto (pollutions diverses, encombrement, stress, bruit, gaspillages des ressources, etc.), ça fait pas joli comme bouquet. (suite…)

Un héliport public dans la Pointe?

Le maire de Montréal Denis Coderre a annoncé hier qu’il envisageait la construction d’un héliport public à Montréal, un projet promu par l’Association québécoise du transport aérien (AQTA). Il n’en fallait pas plus pour que son  vis-à-vis dans l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoît Dorais, affirme qu’il était « ouvert à l’idée que Montréal se dote d’un héliport et que celui-ci puisse se trouver dans son arrondissement ». L’éventuel héliport pourrait être réalisé dans le technoparc ou bien au coin des rues Bridge et Wellington, là où on voulait déménager le Casino de Montréal il y a maintenant dix ans.

CoderreB. Dorais
(suite…)