L’embourgeoisement et ses effets

Le journal local la Voix Pop écrit que des commerces ont été vandalisés par une dizaine d’individus cagoulés, une reprise semble-t-il, de ce qui s’était passé en décembre dernier. La Voix Pop s’avance plus loin: « Certaines des attaques, dont ont été victimes des commerçants ont été revendiqués par des groupes dénonçant l’embourgeoisement de St-Henri » un quartier voisin de Pointe-Saint-Charles. À l’évidence il s’agit d’une grossière tentative d’aiguiller les soupçons sur des groupes locaux revendiquant du logement social et qui exigent la fin de l’embourgeoisement.

Pour sa part le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais affirme « Que le message soit politique ou non on ne peut pas utiliser la violence pour faire valoir son point de vue ». En disant cela, le maire sait (suite…)

Victoire contre le Casino il y a 10 ans; la droite en bave encore.

Je reviens avec le même sujet périodiquement, mais je ne me tanne jamais de voir que notre victoire il y a bientôt dix ans contre le déménagement du Casino de Montréal dans notre quartier écœure toujours les grands bonzes du capitalisme et ses mercenaires de plumes; c’est encore pris dans le fond de leur gorge et ça ne passe pas. On devrait gagner nos luttes plus souvent…

Cette fois, c’est Chrisitan Dufour qui y va de son fiel dans le Journal de Montréal. On lui souhaite encore bien des indigestions. Pour être honnête, par contre, il faut dire qu’un de ses collègues, Claude Villeneuve, lui a pas si pire répondu par la suite.

C’est à chaque fois un plaisir.

Par Pascal Lebrun
Pour l’Agence de presse libre de Pointe-Saint-Charles

Les profs de Charles Lemoyne dans la rue

La situation chez les enseignant-e-s se dégrade sans doute beaucoup. En effet, dans un geste exceptionnel, des profs de l’école élémentaire Charles Lemoyne ont manifesté aujourd’hui contre l’austérité sur le parvis de l’église St-Charles au cœur de la Pointe.

On n’avait pas vu depuis des lunes des enseignant-e-s sortir de leur école et venir sur la rue. (suite…)

Une manif illégale « presqu’encouragée » par la police

Pegida (Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident) débarque au Québec. Sur motion de Québec solidaire, l’Assemblée nationale a affirmé unanimement son inquiétude et offert son soutien aux autorités montréalaises alors que Pegida Québec appelait à une manifestation à Montréal pour le 28 mars dans le « petit Maghreb ». Voilà pour la galerie. Mais autrement, les directives musclées donnés aux divers corps de police pour contrer les manifestations contre l’austérité se multiplient et la police ne fait pas dans la dentelle.

Et oui, Pediga Québec a donné son itinéraire à la police, ce qui en fait une manifestation légale selon le fameux règlement P-6. (suite…)

Gain militant contre le P-6

En février dernier, le juge Richmond de la cour municipale de Montréal a relaxé 3 accusés sous le règlement P-6, article 2.1 (itinéraire non dévoilé à la police).

Le juge en a profité, geste d’une rareté absolue, pour dénoncer vertement les dirigeants policiers qui ont permis à des policiers de signer des contraventions sans avoir été témoins des événements, faute grave en principe dans un État de droit, mais qui ne sera sans doute pas sanctionné. (On voit ici le maire Coderre) (suite…)

Déconstruire le message d’un produit qui cible notre enfant

Décider si un produit ou programme est cohérent avec nos valeurs[1]

clawdeen-wolf640Ca nous arrive à toutes et à tous. Notre enfant reçoit un cadeau qui ne reflète pas nos valeurs, est exposé à une émission ou à un film qu’on n’aime pas ou encore qu’après avoir choisi un produit pour notre enfant on a des regrets. C’est bien de se questionner sur le sens et les messages véhiculés par les médias et produits avec lesquels nous interagissons! Cette prise de conscience, à savoir qu’il s’agit de « plus qu’une simple poupée » et que des messages sont émis qui ne sont pas cohérents avec nos valeurs, est la première étape de l’émergence d’une consommatrice médiatique critique (critical media consumer).

(suite…)

A toutes les personnes qui habitent ou travaillent à la Pointe!

Les Sans-taverne
bar | brasserie artisanale
vous invitent à remplir ce court sondage
et à le diffuser massivement
auprès de toutes personnes de Pointe-Saint-Charles.
sanstavernes
Faisons ensemble des Sans-taverne
LE bar dont nous avons tant besoin.
Pointe-Saint-Charles fut longtemps le quartier aux cent tavernes…
A travers une histoire de profondes transformations et tant de luttes partagées
la coop des Sans-taverne est née, destinée à rameuter une communauté autrement restée tissée serrée.

http://www.sans-taverne.coop/

Fête pour célébrer la lutte de 12 ans de Kader Belouani

kader

(English below)

Vous êtes invité-e-s …

FÊTE, MUSIQUE, ART POUR CÉLÉBRER LA SOLIDARITÉ ET LA LUTTE DE 12 ANS DE KADER BELAOUNI

https://www.facebook.com/events/377363445778949/

samedi le 21 mars 2015 à 18h
Carrefour d’éducation populaire de
Pointe-Saint-Charles – 2356, rue Centre (métro Charlevoix)

Le 5 février 2015, Abdelkader Belaouni a obtenu sa citoyenneté canadienne après 12 ans de lutte, dont presque quatre en sanctuaire dans une église à Montréal.

(suite…)

Bloquons le Canada (Shutdown Canada)

Vendredi le 11 février, un petit groupe de militantes et de militants de la Pointe ont installé une banderole sur le viaduc Hibernia (passage achalandé au centre du quartier) pour appuyer une action pour obtenir une enquête sur l’assassinat de près de 2000 femmes, action qui s’est tenue dans une vingtaine de villes à travers le Canada. La banderole de la Pointe élargit l’idée de blocage autour de la lutte déjà commencée visant à bloquer la construction du pipeline trans-canada vers l’Atlantique. Aujourd’hui, le 17, la banderole est toujours en place. (suite…)

La Pointe marche contre l’austérité

Bonjour le quartier,

Action-Gardien (voir ici) invite les résidents, les groupes et les travailleurs du quartier à sortir dans la rue.
Dans le cadre de la semaine d’actions appelée par la Coalition Main-Rouge, une marche de quartier contre l’austérité se tiendra à Pointe-Saint-Charles le 25 février en début de soirée.

Le rendez-vous est donné à 17h au Carrefour d’éducation populaire d’où nous partirons pour une courte marche festive au flambeau dans les rues du quartier. (suite…)

Transport en commun : ça dort au gaz partout !

Augmentations régulières et annuelles des tarifs, dégradation de la vie urbaine et communautaire dans les quartiers, les dizaines de piétons et cyclistes tués et les milliers d’autres blessés par l’auto tous les ans. .

Qui n’a pas noté l’omniprésence grandissante de l’auto dans nos rues?Additionné à tous les autres aspects négatifs engendrés par l’auto (pollutions diverses, encombrement, stress, bruit, gaspillages des ressources, etc.), ça fait pas joli comme bouquet. (suite…)

Un héliport public dans la Pointe?

Le maire de Montréal Denis Coderre a annoncé hier qu’il envisageait la construction d’un héliport public à Montréal, un projet promu par l’Association québécoise du transport aérien (AQTA). Il n’en fallait pas plus pour que son  vis-à-vis dans l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoît Dorais, affirme qu’il était « ouvert à l’idée que Montréal se dote d’un héliport et que celui-ci puisse se trouver dans son arrondissement ». L’éventuel héliport pourrait être réalisé dans le technoparc ou bien au coin des rues Bridge et Wellington, là où on voulait déménager le Casino de Montréal il y a maintenant dix ans.

CoderreB. Dorais
(suite…)

L’austérité néo-libérale magane les ambitions du maire Dorais

Transcontinental média (la voix POP) a invité le maire Dorais à faire son bilan 2014 en citant les 2 meilleurs bons coûts et deux moins bons (enfin ceux qui n’ont pas pris la tournure espérée). Sans remettre en cause la bonne volonté du maire Dorais, quelques commentaires s’imposent.

Les bons coups

Sans minimiser l’action municipale pour contrer l’agrile du frêne comme bon coup, celui de l’instauration du 30K/h sur les rues résidentielles présente une portée nettement plus emblématique puisqu’elle intervient (suite…)

Soirée de solidarité le 23 janvier

Bon bin voilà, les sentences sont tombées pour Amélie, Carlos et Fallon; 7ans et demi pour les charges fédérales et 2 ans et demi pour les charges locales. Évidemment, Il et elles vont aller en appel mais pour ça, bin ça prend du cash! Pas mal de cash! Des sentences complètements démesurées et absurdes as usual. Pendant que les vrais criminels à cravates et vêtus d’un uniforme nous pourrissent la vie, on a des camarades qui continuent de se battre derrière les barreaux. Soyons solidaires en leurs causes et idéaux. Bobette Production, en collaboration avec le Collectif Opposé à la Brutalité Policière, vous invite à ce show à saveur folk! Ni coupables! Ni innocentes!

Coop les Katacombes
1635 St-Laurent,
23 janvier – 20h.

Pour en savoir plus sur l’histoire… (suite…)

Un dernier verre avant la guerre

Ce n’est pas moi qui le dis. Sentant les vents froids de l’austérité néo-libérale qui frapperont de plein fouet lors du budget du 31 mars prochain le chroniqueur du Devoir, David Desjardins, écrit : « En attendant, il y aura Noël. Il y aura les fêtes. L’occasion d’un dernier verre avant la guerre ».En bon québécois attachez vos tuques semble-t-il écrire le 20 décembre dernier dans sa chronique. Étonnant, un journaliste « mainstream » en avance sur les leaders des mouvements sociaux. (suite…)

Désolant spectacle

Les opposants à la réforme Coderre ont été largement battus sur le plancher du conseil municipal. Selon ce que nous apprend le journal Le Devoir du 26 novembre, « la réforme a été entérinée dans une proportion de 38 voix contre 23″. Dans le communiqué du 4 décembre, le Sud-Ouest indique que « la réforme du maire de Montréal a été adoptée par seulement cinq voix de majorité ». Quoi qu’il en soit, même avec une victoire sur le plancher du conseil, –>
l’arrondissement Sud-Ouest serait revenu au point départ c’est-à-dire sans avoir une véritable « alternative sociale budgétaire » à mettre sur la table. (suite…)

Transport: Toujours en danger

Un autre cycliste est mort hier dans le secteur du pont Wellington, happé par un camion-remorque,  presque un an pile après la publication d’un rapport du Bureau du coroner du Québec sur la dangerosité de la route en vélo. Le ministre des Transports avait alors annoncé une refonte du Code de la sécurité routière, mais on attend toujours; les « vrais affaires » dont promettait de s’occuper le Parti Libéral du Québec lors des dernières élections ont pris le bord pour ne laisser que l’austérité… En attendant, on meurt toujours.

cycliste-mort-duke_sn635

Source: Radio-Canada

 

Et on mourra encore. Dans un dossier connexe, le Bureau de la sécurité dans les transports a fait savoir cette semaine que les mesures prises par le gouvernement fédéral suite à la tragédie de Lac-Mégantic sont insuffisantes. Doit-on rappeler que 50 personnes y sont disparues dans une mer de flammes il n’y a pas encore deux ans, que les déraillements se succèdent depuis des années dans le Sud-Ouest, que la catastrophe nous pend toujours au-dessus de la tête? C’est ce qui se produit quand on continue année après année à élire des gouvernements qui servent les intérêts de l’argent sans se préoccuper du sort des populations…

megantic00DOT-111-00

 

Par Pascal Lebrun

Pour l’Agence de presse libre de Pointe-Saint-Charles

 

Panique dans les CDEC ?

Ayant acquis une longue expérience de contacts et de lobbying auprès des instances gouvernementales, les corporations de développement économique communautaire (CDEC), dont le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO), voient leur stratégie mise en échec par les annonces de coupures du gouvernement Couillard. À la recherche du déficit zéro à court terme, mais également vers un démantèlement profond de « l’État social », la gang à Couillard considère, pour l’instant, que les CDEC et leur mission de développement local ne font plus partie du portrait. Conséquemment, l’économie sociale, fleuron politique d’une CDEC comme le RESO, risque d’en prendre pour son rhume. (suite…)

Être complice des symboles du désastre ?

Le 5 novembre dernier, les élus de l’Arrondissement du Sud-Ouest ont rendu hommage aux lauréats de L’Opération patrimoine architectural de Montréal 2014 dont le gagnant du prix d’excellence Ivanhoé Cambridge est le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier, une entreprise d’économie sociale localisée à Pointe-Saint-Charles.

Mais un prix dans le domaine de l’immobilier nous ramène justement à la (suite…)

Sauver le Carrefour

 

Depuis maintenant plus de 2 ans le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles lutte pour sa survie. Institution communautaire historique fondée en 1969 dans le quartier Pointe-Saint-Charles et toujours contrôlée par les gens du quartier, le Carrefour fait face à la disparition pure et simple. »]

Cette trajectoire semble inéluctable depuis que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) se désengage graduellement du soutien aux 6 Centres d’éducation populaire disséminés dans la ville. (suite…)