Casino: La droite n’en revient pas encore

Peut-on y croire? Sept ans après la victoire populaire contre le déménagement du Casino de Montréal dans Pointe-Saint-Charles, la droite s’excite encore le poil des jambes. En effet, notre triomphe avait provoqué à droite une profonde onde de choc à l’époque, mais il semblerait que nos adversaires aient encore besoin de lécher leurs plaies. Car malgré que la poussière soit retombée, la Pointe et les « immobilistes » ont depuis régulièrement été la cible de différentes personnalités ou journalistes, notamment Bernard Landry et Normand Lester. Cette fois, c’est une chroniqueuse du Journal de Montréal qui en remet. Ça en devient redondant, au point même où on pourrait dire que c’en est carrément pathétique, mais bon, à quoi peut-on bien s’attendre du Journal de M…

Vraiment, on leur avait fait plus mal que l’on ne le croyait… Mais bon, que les « has-been » et journaleux.euses de droite s’y donnent à cœur joie; au bout du compte, les maux d’estomac seront les leurs pour ne pas encore avoir dirigé leur revers. Nous, on n’a qu’à leur faire des grimaces pour leur rappeler qu’il est mort et enterré leur casino; on a gagné!

Par Pascal Lebrun
Pour l’Agence de presse libre de Pointe-Saint-Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *