Turcot: début des travaux

Bruno Bisson nous apprenait hier dans La Presse l’ouverture de deux nouveaux chantiers par le Ministère des Transports du Québec (MTQ) dans le cadre de la réfection de l’échangeur Turcot. La fermeture d’une bretelle d’accès à l’autoroute Ville-Marie, de même que de deux voies sur la rue Saint-Jacques fait prévoir une circulation très lourde dans le secteur.

Turcot - La Presse
Source: La Presse

Évidemment, le journaliste de l’empire Desmarrais ne se plaint que du sort des automobilistes. Il y a de quoi, c’est vrai, et chaque personne au volant, prise individuellement, ne porte pas la responsabilité de tout ce merdier, la société et son espace physique étant structurés de façon à forcer l’usage de la voiture.

Cependant, il n’écrit pas un seul mot pour parler du sort des gens qui habitent le coin, comme si le Sud-Ouest n’était qu’une autoroute liant le centre-ville à la banlieue. Pourtant, les quartiers de l’Arrondissement ont surtout une vocation résidentielle et nous nous faisons carrément rouler dessus à longueur de journée, comme en faisait état notre camarade Anna il y a quelques mois. En plus de la menace à notre sécurité, ajoutons aussi qu’une augmentation de la congestion automobile augmentera la pollution, le bruit et la poussière dans le secteur. Bonjour l’hygiène et la santé publiques.

Turcot - La Presse
Source: www.actualités.sympatico.ca

En plus donc d’être indécente, la position de Bisson est en fait absurde. La remise à neuf de l’échangeur vise justement à s’accommoder plus encore de la présence automobile dans la ville. Le journaliste se plaint de la présence de travaux, mais se plaindrait tout autant, sinon plus, de leur absence et de la fermeture de Turcot. Au fond, tout ce qu’il fait, c’est alimenter encore cette culture de la voiture qui est le seul problème dont découle tous les autres dont il est question ici. Et alimenter le cynisme de son lectorat désabusé. En un mot, Bruno Bisson s’est placé du côté du problème, pas de la solution.

Par Pascal Lebrun
Pour l’Agence de presse libre de Pointe-Saint-Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *